Pages Navigation Menu

Emmanuelle Polack

Les carnets de Rose Valland

Posted in A la une, Histoire du Patrimoine, Livres

Les carnets de Rose Valland
le pillage des collections privées d’oeuvres d’art en France durant la Seconde Guerre mondiale

Cet ouvrage réuni les notes manuscrites de Rose Valland-(1898-1980) accompagnées d’un appareil critique et documentaire.

A partir de mars 1941, Rose Valland, attachée de conservation au musée du Jeu de Paume, est l’unique témoin français des exactions perpétrées par une organisation culturelle du parti nazi dirigée par le ministre du Reich Alfred Rosenberg, sous l’autorité personnelle d’Adolf Hitler. La mission principale de l’Einsatzstab Rosenberg (E.R.R.) consiste dans le repérage et la confiscation des collections d’œuvres d’art juives – mais pas uniquement-, en France, Belgique, Luxembourg et Pays-Bas : le pillage des galeries d’art, des commerces d’antiquités et des habitations particulières mais également l’enlèvement de maints dépôts faits en banque.

Grâce à Rose Valland, le quotidien ignoble de la spoliation apparaît ici au grand jour.

 

Les notes de Rose Valland (1898-1980), attachée de conservation au Musée du Jeu de paume à partir de mars 1941, témoignent des actions menées par une organisation culturelle du parti nazi, l’Einsatzsab Rosenberg, qui repérait et confisquait des collections d’oeuvres d’art françaises, belges et hollandaises pendant la Seconde Guerre mondiale.

 Voici donc pour la première fois publiées les notes manuscrites de Rose Valland (1898-1980), inédites à ce jour, accompagnées d’un appareil critique et documentaire.

Auteurs : Emmanuelle Polack & Philippe Dagen 

Editeur : Fage Editions, Lyon

Description : 139 pages; (24 x 17 cm)

EAN13 : 9782849755549

Read More

Le marché de l’art sous l’Occupation 1940-1944 de Emmanuelle Polack

Posted in A la une, Livres

Sous l’Occupation allemande, le marché de l’art a été florissant. Les marchandises affluent, certaines issues des spoliations des familles juives. Une semaine après l’entrée des troupes allemandes dans Paris commence la saisie des œuvres d’art leur appartenant.

Le gouvernement de Vichy oblige les galeristes juifs à céder leurs tableaux aux administrateurs provisoires, tandis que les autorités occupantes en confisquent une partie. Dès lors, l’hôtel des ventes de Drouot, qui a interdit « de manière absolue » son entrée aux Juifs, ne désemplit pas. Les ventes des objets d’art atteignent des prix records. Après une longue enquête en Europe et aux États-Unis, et grâce à des archives jusque-là inexploitées, Emmanuelle Polack dresse un tableau précis du marché de l’art sous l’Occupation. Sous sa plume se déploie une galerie impressionnante de protagonistes — marchands, commissaires-priseurs, antiquaires, experts, courtiers, acheteurs, conservateurs. Pour comprendre le rôle de chacun, on entre dans le lieu de leurs activités — appartements, galeries, salles de ventes aux enchères, palaces, banques. Une faune d’intermédiaires peu scrupuleux profite sans retenue de la confiscation des œuvres d’art. On découvre le destin tragique de galeristes juifs victimes de l’« aryanisation » du monde de l’art. Après la guerre, peu de sanctions seront prises. Aujourd’hui, de nombreuses oeuvres n’ont toujours pas été restituées à leurs propriétaires. Elles sont les témoins silencieux de l’Histoire. Un livre essentiel sur une page sombre de l’histoire française.

Livre paru aux Editions TALLANDIER
Date de publication : 21 février 2019
304 pages
ISBN :  9791021020894

L’auteur

Emmanuelle POLACK

Emmanuelle Polack, docteure en histoire de l’art, est spécialiste de l’art sous l’Occupation et des recherches de provenance des œuvres volées lors de la Seconde Guerre mondiale. Elle a été entre 2013 et 2017 experte internationale au sein de la Task Force Schwabinger Kunstfund et chercheuse associée à l’Institut national d’histoire de l’art. Elle a été en 2017 lauréate du prix Berthe Weill pour la recherche.

Source : https://www.tallandier.com/livre/le-marche-de-lart-sous-loccupation/#achatlivre

Read More