Pages Navigation Menu

Les publications d'Emmanuelle Polack

A Paris, une exposition revient sur le sort des galeries pendant la guerre

A Paris, une exposition revient sur le sort des galeries pendant la guerre

Sous l’Occupation, le malheur des juifs a fait le bonheur du marché de l’art

Lire l’article de Harry Bellet
« L’entrée des juifs dans les salles de l’hôtel des ventes est interdite d’une manière absolue. » En revanche, leurs tableaux sont bienvenus et bien vendus à Drouot. C’est l’un des tristes rappels que permet une étonnante exposition documentaire organisée par Frank Elbaz, avec le concours de l’historienne d’art Emmanuelle Polack. Intitulée « Des galeries d’art sous l’Occupation », elle montre, sans prétendre à l’exhaustivité, à quel point le marché de l’art fut prospère quand Paris était sous la botte nazie. Une semaine à peine après l’entrée des troupes allemandes dans la capitale ont lieu les premières saisies des biens juifs.
GALERIE FRANK ELBAZ
Du 4 février 2017 au 11 mars 2017
66 rue de Turenne
75003 Paris – France
Tuesday – Saturday
11am - 7pm
t. +33 1 48 87 50 04
5077889_7_08ff_des-hommes-regardant-une-affiche-a-l-entree_8f5d911a35df3fe68b62e83f5519f652L’affiche interdisant l’accès des Juifs à l’Hôtel des ventes Drouot. Photo Mémorial de la Shoah